Site Officiel AouC Site Officiel AouC Site Officiel AouC

vous êtes ici : Bonnes Affaires > Jeux de hasard > la Roulette >méthode de R.Commermont

la méthode "Gagnez 1 pièce par coup joué" de R.Commermont :

- Principe :
- Il s'agit de miser la même somme sur 2 douzaines avec une montante théoriquement infaillible .
    (mais bien sûr injouable telle quelle dans la pratique...)

- Explications :
- Misons 1 pièce sur la 1e et 2e douzaine :

- Exemple :
dans la pratique :
- il faut écrire sur une feuille pour chaque coup joué une colonne avec :

n du coup 1e 2e 3e 4e 5e 6e
Mises (sur 1e et 2e) 1-1 4-4 4-4 4-4 9-9 11-11
n sorti2835 26213 22
+ / -   (gagné/ perdu) - - - + + +
écart résultant1 232 10
Bilan -2 -10 -18 -14 -5 +6

- au 4e coup on gagne , donc :

mise = (14 +5) / 2
= 19/2 = 9,5 =(on arrondi) 9 sur chaque douzaine pour le 5e coup.
- au 5e coup on gagne , donc :
mise = (5 +6) / 1
= 11/1 = 11 sur chaque douzaine pour le 6e coup.

- après 3 pertes si on a 3 gains --> équilibre --> 6 coups joués = 6 pièces de bénéfice !
- Cette méthode théorique permet de gagner 1 pièce par coup joué lors du retour à l'équilibre .
- Pourtant malgré cette belle théorie il arrive que certaines séries de n font grimper les mises de telle faon qu'on ne peut plus suivre...(maxi de la table atteint) !

L'auteur propose 3 améliorations à sa méthode pour la rendre jouable :
attaque/massagejeux multiplesdifférentiel

  1- Choix d'une attaque et d'un massage : 

- Comme attaque le plus simple consiste à laisser d'abord sortir une douzaine sans jouer puis
à attaquer sur les 2 autres. A la fin de la partie nous comptabiliserons les sorties de chaque douzaine
et commencerons la partie suivante en jouant contre la plus sortie.
( Attention , cette comptabilité doit continuer partie après partie sans s'arreter.)
- Pour le massage l'auteur préconise de recalculer la mise après chaque coup (gagné ou perdu) ainsi :

  Mise =(découvert + n coup suivant) / écart 

ce qui permet un massage plus régulier sur tous les gains et évite que les séries + - + - + -
ne rallongent la partie ,ce qui coûte très cher au niveau de la " pièce par coup joué "...

- Exemple :
Comme exemple l'auteur cite une (mauvaise) partie de 28 coups et ses résultats avec :

méthode originale : amélioration n1 :
bilan = 28bilan = 21
découvert max = -3925 découvert max = -44
mises max = 1100/ 1100 mises max = 19/ 19
voir graphique voir graphique

sans commentaires !

[ Extrait de cette permanence pour les sceptiques : Monte Carlo - 5/1/1916 ]

25-29-5-0-23-36-0-24-20-28-11-33-31-30-13-30-14-23-31-6-0-6-30-25-10-24-18-8

à vos stylos pour vérif...

  2 - Jeux multiples :  

attaque/massagejeux multiplesdifférentiel

- Principe :
L'idée ici est de jouer non plus 2 douzaines contre la 3e mais 4 sixains contre les 2 autres ce qui nous permet de former 15 douzaines différentes.
L'avantage d'avoir 15 douzaines à surveiller est, d'après l'auteur, de pouvoir " attaquer continuellement sur le plus gros écart existant ".
- Voici donc ces 15 paires de "douzaines" :

1 (1/6)+(7/12)+(13/18)+(19/24) = 1e + 2e douzaines
2 (1/6)+(7/12)+(13/18)+(25/30)
3 (1/6)+(7/12)+(13/18)+(31/36)
4 (1/6)+(7/12)+(19/24)+(25/30)
5 (1/6)+(7/12)+(19/24)+(31/36)
6 (1/6)+(7/12)+(25/30)+(31/36) = 1e + 3e douzaines
7 (1/6)+(13/18)+(19/24)+(25/30)
8 (1/6)+(13/18)+(19/24)+(31/36)
9 (1/6)+(13/18)+(25/30)+(31/36)
10 (1/6)+(19/24)+(25/30)+(31/36)
11 (7/12)+(13/18)+(19/24)+(25/30)
12 (7/12)+(13/18)+(19/24)+(31/36)
13 (7/12)+(13/18)+(25/30)+(31/36)
14 (7/12)+(19/24)+(25/30)+(31/36)
15 (13/18)+(19/24)+(25/30)+(31/36) = 2e + 3e douzaines

Soit 15 jeux possibles dont on extrait continuellement le plus à l'écart pour le jouer.
Un seul inconvénient, la mise minimum par douzaine est obligatoirement de 2 pièces, 1 sur chaque sixain,mais le gain devient alors du même coup de 2 pièces par coup joué.

- Application :
La tenue du jeu est simple : il faut pointer la sortie des 6 sixains dans un tableau pour suivre l'évolution des écarts et jouer systématiquement CONTRE l'ensemble des 2 sixains les plus en avance.
tableau de sortie des sixains pour la mauvaise partie citée plus haut :

les 6 sixains :
1 2 3 4 5 6
5 11 13 23 25 36
6 10 14 24 29 33
6 8 18 20 28 31
23 30 31
24 30
30
25

- Exemple :
Voyons ce que donnerait cette partie :

n coups sixains mises +/- découvert écart bilan
25
29
5
0 1 2/3+4/6 1 | 1 (-) 2 1
23 2 " 4 | 4 (+) 0 0 +2
36
0
24
20 1 1/2+3/6 1 | 1 (-) 2 1
28 2 " 4 | 4 (-) 10 2
11 3 " 6 | 6 (+) 4 1
33 4 " 8 | 8 (+) 0 0 +4
31 1 1/2+3/6 1 | 1 (+) 0 0 +1
30
13
30
14
23
31 1 1/2+3/6 1 | 1 (+) 0 0 +1
6
0
6
30
25
10
24
18 1 1/2+3/6 1 | 1 (+) 0 0 +1
8 1 1/2+3/6 1 | 1 (+) 0 0 +1

Malgré le fait que nous ayons dû rester assez souvent sans jouer ceci représente une belle amélioration par rapport au système d'origine !
Au total 10 mises de 2 pièces = 20 pièces en 10 coups joués.
(Comme pour les écarts sur les douzaines,le tableau de sortie des sixains ne doit JAMAIS être remis à zéro.)

  3 - Jeu en Différentiel :  

attaque/massagejeux multiplesdifférentiel

- Principe :
Il s'agit de suivre chaque couple de douzaines parallèlement avec recalcul de mise à chaque coup :

  Mise = Découvert / écart 

(! chiffre entier arrondi inférieur !)

pour chaque coup calculer les mises théoriques sur chaque douzaine, faire alors la différence entre elles
pour ne jouer en réel que les 2 douzaines restantes.

- Exemple :

N [1e/2e]

1e - 2e (-/+) d e
[1e/3e]

1e - 3e (-/+) d e
[2e/3e]

2e - 3e (-/+) d e
mises théoriq

1e - 2e - 3e
mises réelles

1e - 2e - 3e
Bilan

coup  -  partie
25 1 - 1   -      2   1  1 - 1   +      0   0  1 - 1   +      0   0  2  2  2 0  0  0
29 2 - 2   -      6   2  1 - 1   +      0   0  1 - 1   +      0   0  3  3  2 1  1  0 - 2   - 2
5 3 - 3   +      3   1  1 - 1   +      0   0  1 - 1   -      2   1  4  4  2 2  2  0 +2   0
0 3 - 3   -      9   2  1 - 1   -      2   1  2 - 2   -      6   2  4  5  3 1  2  0 - 3   - 3
23 4 - 4   +      5   1  2 - 2   -      6   2  3 - 3   +      3   1  6  7  5 1  2  0 +3   0
36 5 - 5   -      15   2  3 - 3   +      3   1  3 - 3   +      0   0  8  8  6 2  2  0 - 4   - 4
0 7 - 7   -      29   3  3 - 3   -      9   2  1 - 1   -      2   1  10  8  4 6  4  0 -10   - 14

avec :
d = découvert du couple
e = écart du couple
( quand d et e sont = 0 la prochaine mise = 1 )

méthode originale : amélioration n3 :
bilan = 28bilan = 43
découvert max = -3925 découvert max = -509
mises max = 1100/ 1100 mises max = 137/ 137

là aussi grosse amélioration !
voir graphique | voir calculs (macro excel)

[ vos commentaires en page d'accueil .Merci ! ]

Haut de page